The concept


Aphantasie, le concept

English version below

L’aphantasie, ou incapacité de former de façon volontaire des images mentales semble concerner 2-6% de la population. Si elle a été évoquée par Taine ou Egger et décrite par Galton dès la fin du XIXème siècle, elle n’est étudiée scientifiquement que depuis très récemment. Le terme pour décrire cette particularité, du grec φαντασία imagination, n’a d’ailleurs été proposé qu’en 2015, par l’équipe de Adam Zeman à l’Université d’Exeter. Les travaux récents suggèrent qu’il existe un continuum de capacité d’imagination visuelle, depuis l’aphantasie jusqu’à l’hyperphantasie. Il semble également que l’absence d’imagerie mentale visuelle puisse être accompagnée parfois d’un déficit dans d’autres modalités (auditives, olfactives, tactiles, kinesthésiques).


Aphantasia, the concept

Aphantasia or the inability to voluntarily create mental images, is estimated to occur in 2-6% of the population. Although the idea was explored by Taine and described by Galton at the end of the 19th century, it has only recently become a focus of contemporary scientific interest. The term to describe this lack of voluntary mental imagery comes from the Greek φαντασία, meaning imagination, and was only proposed in 2015 by the team of Adam Zeman at the University of Exeter. Recent work suggests a continuum of visual imagination capacity, from aphantasia to hyperphantasia. Contemporary research suggests that this lack of visual imagery may be associated with a lack of imagery in other modalities (e.g. auditory, olfactory, tactile, kinesthetic).

From aphantasia to aphantasie

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search